COMPARATIF ENTRE UN CANON à OZONE ET LA PYRAMIDE AIR PROTECT

Récapitulatif de la page d'information "Infos sur l'ozone"

 

Comment est produit l’ozone ?

La production d’ozone est créé en déstabilisant la molécule H2O qui se dissocie puis se recompose en 3 molécules Ozone, donnant l’O3 (ozone).  Ceci est produit soit par une fréquence précise du rayonnement spectrale de la lampe Uv-c, soit par la décharge électrique du système Corona, qui produit le même effet qu’un éclair lors d’un orage.

 

La réaction est la suivant : 

Rupture de la molécule d’O2 et formation de 2 radicaux d’O  puis combinaison entre un radicaux O + une molécule O2 = Ozone (O3) 

 

Comment mesure t’on la production d’ozone et la quantité d’ozone dans l’air ?

La production d’ozone est mesurée en grammes par heure « gr/h » . Cette mesure permet donc de savoir quel est la production d’ozone à la sortie d’un appareil. 

 

1gr/h = 1000 mg/hr

 

La quantité d’ozone présent dans l’air est mesuré en Particule Par Million « PPM » . Cette mesure permet de connaître la quantité d’ozone à un endroit donné.

Production d’ozone par lampe UV-C ou Décharge corona (électrique) ?

Pourquoi nous avons choisi les lampes UV-c ozone au lieu de générateur d'ozone Corona plus puissant ?

 

Il est important de comprendre notre choix, les clients comparent souvent la production d’ozone de nos Pyramide Air Protect à celle des générateurs d’ozone Corona, cette comparaison n’est pas à premier vu pas à notre avantage.  En prenant le temps de lire cette explication, vous comprendrez que ce choix est juste et très important pour l’utilisateur final.

L’ozone est un gaz instable, il doit obligatoirement être produit sur le lieu d’utilisation. Pour une production industrielle en grandes quantités, les systèmes de générateur d’ozone par Corona s’impose, oui, mais il y a une contrainte de taille qui ne peut être difficilement mis en œuvre avec des appareils compact et mobile, cette contrainte est valable pour tous les fabricants y compris les plus professionnels. A l’inverse des lampes UV-c, le générateur d’ozone à décharge Corona doit impérativement fonctionner avec de l'oxygène à 95% pur et sec. En théorie, il fonctionne aussi avec de l’air ambiant plus humide, (Oxygène 21%, diazote 78.08 % ; d'autres gaz moins de 1 %) mais il produira de ce fait moins d’ozone qu’avec un oxygène et il produira de moins en moins d’ozone semaines après semaines. Ceci à cause d’un phénomène connu par tous les fabricants, mais caché ou minimisé par certains moins scrupuleux, par des phrases ne précisant pas clairement qu'il faut utiliser de l'oxygène pur et sec.

Exemple d’un manuel de canon à ozone :

Il est conseillé l’utilisation d’air sec.

Attention, il doit être employés dans une atmosphère avec un faible taux d’humidité relative afin d’éviter la génération d’acide nitrique par le générateur d’ozone durant sa production d’ozone.

«  Taux d’humidité maximum dans l’air 60 %. » 

Pour être précis, à plus ou moins long terme en cas d’utilisation d’air ambiant humide, le générateur Corona tombera en panne ou ne produira plus d’ozone, c’est pour cette raison que les sociétés sérieuses qui travaille dans le milieu industriel depuis des années ne propose pas de générateur d’ozone Corona mobile bon marché alimenté par l’air ambiant.

 

 

Mieux comprendre le phénomène d’oxydation qui réduit la production d’ozone sur les systèmes corona.

 

En utilisant de l’air ambiant, il y a présence d’humidité. Lorsque les déchargent se produisent, l’humidité va créer de la vapeur d’eau et la formation d’acide nitrique à partir de l’azote de l’air. Cet acide nitrique et l’eau se déposent sur la surface du diélectrique, qui la rendent inopérante pour la production d’ozone, c’est inévitable.

Ceci est particulièrement grave, car l’arrêt progressif de production d’ozone est difficilement détectable par l’utilisateur, à moins d’être équipé de détecteur d’ozone.

 

Il est important de comprendre que la production d’ozone annoncé pour les générateurs Corona est toujours avec de l’oxygène pur est sec provenant de bouteille d’oxygène (consommable) ou d’un générateur d'oxygène - PSA (qui produit 95% d’oxygène à partir de l'air ambiant, bruyant, coûteux avec une consommation d'électricité conséquente)

L’air ambiant ne contient qu’environ 21% d’oxygène, si un générateur d’ozone Corona fonctionne avec de l’air ambiant la production annoncée est diminuée de 2 à 3 fois dès le début pour à terme ne plus produire d’ozone.

Ce phénomène n’est pas présent avec les lampes Uv-c, la production d'ozone est moins importante, mais stable, durant 8 000 à 12 000 heures, soit environ 1 année si l’on fonctionne 24h/24.

De plus, la lampe permet de faire un traitement UV-C de l’air sans aucun coût ou consommation électrique supplémentaire. Un avantage qui compense la production inférieure d’ozone en termes de qualité de traitement.

Le choix des lampes UV-c ozone est donc un choix pertinent pour une utilisation fiable dans le temps et une satisfaction clientèle.

Pour résumer : 

  • Un canon à ozone annoncé et vendu pour 10gr (selon test usine en bouteille d'oxygène pur)

  • Sortie du carton pour être utilisé en air ambiant (à 20% d'oxygène) = 10gr divisé par 2,5 (selon test laboratoire) = réel production de 4gr et non 10gr.

  • Utilisé en air ambiant, l'oxydation ce produit dû à l'humidité ambiante et l'appareil perd de plus en plus ca capacité à produire = résultat un ou deux mois après il ne produira que très peu, voir plus rien.

  • Et avec un air ambiant Européen de 70 à 80% d'humidité la garantie ne s'appliquera pas puisque la plupart des constructeurs limite l'utilisation sous garantie à 60% d'humidité, donc exclusion de garantie.

 

Alors vous hésitez toujours à prendre un canon à ozone à décharge corona (électrique) ?

ALORS « Pyramide ozone » ou « Canon à ozone » ?

 

Il faut comprendre que ce sont 2 modes de désinfection différents, tout comme un camion et voiture.

Ce qu’il faut aussi comprendre, c’est que c’est le taux d’ozone présent dans l’air (calculé en PPM) qui fait la désinfection sur une durée donnée et non la production instantanée (calculé en gr/h). 

Donc la course à celui qui produit le plus de gr/h n’est qu’une indication et plus encore, un simple argument commercial à celui qui en produit le plus.

 

Sachant que comme précisé dans la question réponse « production par uv-c ou corona ? » ce qui n’est pas clairement dit par le fabricant ou les commerciaux sur les canon ozone par décharge corona est qu’il faut impérativement un air pur à 99% pour produire 100% des gr/h annoncé.

Il est même précisé que le taux maximum d’humidité dans l’air ne doit pas dépasser 60%, alors que selon la moyenne française nous sommes à 70 à 80% d’humidité. Ce qui veut dire qu’en utilisant un air ambiant la production annoncée peut dès le départ être divisé par 2 voir 3.

Cette limite d’humidité dans l’air ambiant annoncé par certains fabricants leur permet par conséquent de se décharger de toutes responsabilités de production d’ozone due à l’utilisation avec de l’air ambiant.

 

Ci-dessous une explication de la production liée à l’air, tiré du site de lenntech :

 

Production de la quantité d'ozone par rapport à la concentration d'oxygène de l'entrée d'air :

L'ozone est produit à partir de l'oxygène, ainsi il peut être produit à partir de l'air ambiant (21 % d'oxygène) ou par de l'oxygène presque pur (par ex. 95 %). L'oxygène pur peut être généré à partir de l'air ambiant par l'intermédiaire d'un générateur d'oxygène. La concentration d'ozone que délivre un générateur d'ozone dépend de la concentration d'oxygène (parmi d'autres). Ceci est montré sur la figure 7, où la concentration d'oxygène est représenté graphiquement suivant la concentration d'ozone. Les lignes diverses démontrent les générateurs de l'ozone avec l'utilisation différente d'énergie. En résume, on constate que la production d'ozone augmente d'un facteur 1,7 à 2,5 lorsque d'oxygène pur est employé, à puissance électrique constante [3,5].

Read more: https://www.lenntech.fr/bibliotheque/ozone/generation/ozone/ozone-generation.htm#ixzz6NXM9jfnI

Pour en revenir à la désinfection :

Selon différentes études, l’ozone est efficace à partir d’un taux de 0,23ppm dans l’air, mais conseillé à 1,30ppm dans l’air pour une durée de 10 à 40 minutes.

 

Avantage et inconvénient ?

Oui, un canon ozone peut produire plus et plus vite, donc potentiellement réduire le temps de fonctionnement, cependant selon le taux d’humidité dans l’air, il faut un temps de contact minimum adéquat selon le type de pathogène. Que vous mettiez 10min ou 1h30 pour monter au taux de 2 PPM (ozone présent dans l’air) la désinfection est la même. Ce n’est qu’une question d’utilisation et de temps.  Rien ne sert d’annoncer produire 20gr/h et de monter à des taux de supérieur à 10 ppm, puisque selon les études, l’ozone est efficace à partir de 0,23ppm sur une durée de 40 minutes de temps de contact conseillé. L’utilisation de canon à ozone nécessite une prévention rigoureuse des risques en s’équipant de protection telle que des masques professionnel, des gants et des lunettes, car leur production excessive d’ozone produit des taux supérieur à 5ppm, limite recommandé pour éviter des risques de santé sur une durée de contact donnée. Les canons à ozone ne sont pas automatisés, chaque jour, vous devrez l’enclencher manuellement. Notre gamme « Pyramide Air Protect » est automatisée, prévue pour fonctionner en mode « Boost ozone » la nuit sans présence de personne, sans aucune manutention. À la fin du cycle « Boost ozone la pyramide repasse en mode normal est permet grâce à ça lampe Uv-c destructrice d’ozone de faire redescendre le taux d’ozone plus rapidement. En mode normal, nos « Pyramid Air Protect » purifient l’air par Uv-c et Plasma 24h/24 en présence de personne pour éviter la contagion par l’air, ce que n’est évidemment pas le cas des canons à ozone.

 

 

 

 

À titre d’information sur les annonces de commerciaux à canon ozone :

Selon un commercial de générateur d’ozone corona (on ne citera pas de nom.) qui produit 10gr/h (avec 99% d'oxygène pur rappelons le, donc en réalité au maximum 5gr/h en air ambiant), sont produit serait capable de monter à un taux de 25ppm en 1h, ce qui est juste énorme, inutile, peu probable et très dangereux. De plus selon ces dires, il faut évidemment attendre 1h le temps que le taux d’ozone redescende, car l’ozone se détruirait en quelques minutes. Mais il faudrait évidemment aérer la pièce….  Selon moi, je vous conseille de bien retenir votre respiration pour aller ouvrir les fenêtres….  Car oui l’ozone ce détruit petit à petit car il est instable, mais ce qui n’est pas dit, c’est que plus la pièce contient d’ozone sans avoir quelque chose à détruire, plus la molécule d’ozone est stable, donc le taux redescend plus doucement.  Selon nos tests, si l’on monte à 4ppm en 1h, il faut 1h pour retomber à zéro. Plus on monte en taux de ppm plus il faut de temps pour revenir à zéro, je vous laisse donc imaginer le temps qu’il faudrait pour descendre de 25ppm à 0ppm. Dire qu'en quelques minutes, on retombe à zéro quel que soit le taux ppm est totalement faux. C’est pourquoi nos « Pyramid Air Protect » disposent de lampe Uv-c destructrice d’ozone en fin de cycle ozone.

 

Quel débit d’air ?

 

Pourquoi ne pas avoir un débit d’air trop grand ?

Le débit d’air du ventilateur correspond au volume de déplacement de l’air par rapport à la vitesse du ventilateur.

Doit-on donc choisir un volume de 150m3/h ou par exemple 500m3/h ?

 

Avoir un débit d’air trop important n’est pas forcement une bonne chose pour la dispersion de l’ozone, car pour avoir une bonne désinfection à l’ozone le taux de concentration doit rester important, plus un ventilateur est puissant plus la concentration de l’ozone en sortie de l’appareil sera faible, quelque soit la production. Il faut donc avoir le bon ratio entre la production et le débit d’air.

 
Contact

Oz Water

RN 113 la bernarde

13127 Vitrolles, France

 

ozwater13@icloud.com​​

Tél : 06 30 06 32 43

  • Oz water Facebook
  • Oz Water Linkedin

© 2020 par Oz Water